dimarts, 18 d’abril de 2017

Lévi-Strauss sobre la música




Braque 1911



"Que la musique soit un langage, par le moyen duquel sont élaborés des messages dont certains au moins sont compris de l'immense majorité alors qu'une infime minorité seulement est capable de les émettre, et qu'entre tous les langages, celui-là seul réunisse les caractères contradictoires d'être tout à la fois intélligible et intraduisible, fait du créateur de musique un être pareil aux dieux, et de la musique elle-même le suprème mystère des sciences de l'homme."


"Tout se passe comme si la musique et la mythologie n'avaient bésoin du temps que pour lui infliger un démenti. L'une et l'autre sont, en effet, des machines à supprimer le temps."


“La musique et la mythologie sont des machines à supprimer le temps. Si bien qu’en écoutant la musique et pendant que nous l’écoutons, nous accédons à une sorte d’immortalité."


"Que la musique soit un langage, à la fois intelligible et intraduisible, fait de la musique elle-même le suprême mystère des sciences de l’homme, celui contre lequel elles butent et qui garde la clé de leur progrès.”


Claude Lévi-StraussMythologiques, 1. Le Cru et le Cuit (1964)



"La musique est un langage qui réunit les caractères contradictoires d'être à la fois intelligible et intraduisible."


Claude Lévi-Strauss a Mythologiques, 4. L'homme nu (1971, p. 578)



"Mythe codé en sons au lieu de mots, l’œuvre musicale fournit une grille de déchiffrement, une matrice de rapports qui filtre et organise l’expérience vécue, se substitue à elle et procure l’illusion bienfaisante que des contradictions peuvent être surmontées et des difficultés résolues."


Claude Lévi-Strauss a Mythologiques, 4. L’Homme nu (1971, p. 589-590).



"Est-ce que dans notre société, la musique n’a pas pris en quelque sorte, le relais de la fonction mythique alors que vis-à-vis du mythe dans les sociétés sans écriture, sa fonction est plus modeste?"


Claude Lévi-Strauss a Musiques universelles. Entretien avec Claude Lévi-Strauss, Georges Henri Rivière, Gilbert Rouget, Musique en jeu 12 : Autour de Lévi-Strauss (1973 p. 109)